CARTE NANO REV3 ARDUINO COMPATIBLE ATMEGA328P-AU

CARTE NANO REV3 ARDUINO COMPATIBLE ATMEGA328P-AU

View More

12,78 10,32

(2 customer reviews)

En stock (peut être commandé)

Quantità Prezzo Unitario
12 - 49 9,29
50 - 99 8,26
100 + 7,22

Product Description

CARTE NANO REV3 COMPATIBLE ATMEGA328P-AU

L’Arduino Nano est basé sur le microcontrôleur ATmega328.

équipé de 14 broches d’entrée / sorties numériques (dont 6 peuvent être utilisées comme signaux PWM), 8 entrées analogiques, un quartz 16 MHz, un connecteur USB Mini-B, un connecteur pour la programmation ICSP et un bouton pour réinitialiser la carte. La carte fournit également tout ce dont vous avez besoin pour prendre en charge le fonctionnement du microcontrôleur.

Pour commencer à utiliser l’Arduino Nano 3.0, vous devez simplement connecter la carte à un PC via un câble USB ou fournir une tension d’alimentation externe non régulée comprise entre 6 V et 20 V en la connectant à la broche 30 ou fournir une tension régulée de 5 V en la connectant à la broche 27. La source d’alimentation est automatiquement sélectionnée en choisissant celle qui fournit la valeur de tension la plus élevée.

La carte Arduino Nano 3.0 compatible avec de nombreux Shields conçus pour l’Arduino Duemilanove ou Diecimila.

Spécifications :

Microcontrôleur Atmel ATmega168 ou ATmega328
Tension de fonctionnement (niveau logique) 5 V
Tension d’entrée (recommandée) < / td>

7-12 V
Tension d’entrée (limites) 6-20 V
Broches d’E / S numériques 14 (dont 6 fournissent une sortie PWM)
Broches d’entrée analogique 8
Courant CC pour la broche d’E / S 40 mA
Mémoire flash 16 Ko (ATmega168) ou 32 Ko (ATmega328) dont 2 Ko utilisés par le chargeur de démarrage
SRAM 1 Ko (ATmega168) ou 2 Ko (ATmega328)
EEPROM 512 octets (ATmega168) ou 1 Ko (ATmega328)
Fréquence d’horloge 16 MHz
Dimensions 0,73 « x 1,70 »

Puissance:

L’Arduino Nano peut être alimenté via la connexion USB Mini-B, 6-20V alimentation externe non régulée (broche 30), ou alimentation externe régulée 5V (broche 27). La source d’alimentation est automatiquement sélectionnée sur la source de tension la plus élevée.

La puce FTDI FT232RL du Nano est uniquement alimentée si la carte est alimentée via USB. Par conséquent, lors d’un fonctionnement sur une alimentation externe (non USB), la sortie 3,3 V (fournie par la puce FTDI) n’est pas disponible et les LED RX et TX clignotent si les broches numériques 0 ou 1 sont élevées.

Mémoire

L’ATmega168 dispose de 16 Ko de mémoire flash pour stocker le code (dont 2 Ko sont utilisés pour le chargeur de démarrage); l’ATmega328 dispose de 32 Ko (également avec 2 Ko utilisés pour le chargeur de démarrage). L’ATmega168 possède 1 Ko de SRAM et 512 octets d’EEPROM (qui peuvent être lus et écrits avec la bibliothèque EEPROM); l’ATmega328 possède 2 Ko de SRAM et 1 Ko d’EEPROM.

Entrée et sortie

Chacune des 14 broches numériques du Nano peut être utilisée comme une entrée ou une sortie, à l’aide des fonctions pinMode (), digitalWrite () et digitalRead (). Ils fonctionnent à 5 volts. Chaque broche peut fournir ou recevoir un maximum de 40 mA et possède une résistance de rappel interne (déconnectée par défaut) de 20 à 50 kOhms. De plus, certaines broches ont des fonctions spécialisées:

  • Série: 0 (RX) et 1 (TX). Utilisé pour recevoir (RX ) et transmettre (TX) les données série TTL. Ces broches sont connectées aux broches correspondantes de la puce série FTDI USB-to-TTL.

  • Interruptions externes: 2 et 3. Ces broches peuvent être configurées pour déclencher une interruption sur une valeur faible, un front montant ou descendant ou un changement de valeur. Voir la fonction attachInterrupt () pour plus de détails.

  • PWM: 3, 5, 6, 9, 10 et 11. Fournissez une sortie PWM 8 bits avec la fonction analogWrite ().

  • SPI: 10 (SS), 11 (MOSI), 12 (MISO), 13 (SCK). Ces broches prennent en charge la communication SPI, qui , bien que fourni par le matériel sous-jacent, n’est pas actuellement inclus dans le langage Arduino.

  • LED: 13. Il y a une LED intégrée connectée à la broche numérique 13. Lorsque la broche a une valeur ÉLEVÉE, la LED est allumée, lorsque la broche est FAIBLE, elle est désactivée.

Le Nano a 8 entrées analogiques, chacune fournissant 10 bits de résolution (soit 1024 valeurs différentes). Par défaut, ils mesurent de la masse à 5 volts, bien qu’il soit possible de changer l’extrémité supérieure de leur plage en utilisant la fonction analogReference (). De plus, certaines broches ont des fonctionnalités spécialisées:

  • I 2 C: 4 (SDA) et 5 (SCL). < / strong> Support I 2 C (TWI)communication via la bibliothèque Wire (documentation sur le site Web de câblage).

Il y a quelques autres broches sur la carte:

< / p>

  • AREF. Tension de référence pour les entrées analogiques. Utilisé avec analogReference ().

  • Réinitialiser. Amenez cette ligne BAS pour réinitialiser le microcontrôleur. Généralement utilisé pour ajouter un bouton de réinitialisation aux blindages qui bloquent celui de la carte.

Voir également le mappage entre les broches Arduino et les ports ATmega168.

Communication

L’Arduino Nano dispose d’un certain nombre d’installations pour communiquer avec un ordinateur, un autre Arduino ou d’autres microcontrôleurs. Les ATmega168 et ATmega328 fournissent une communication série UART TTL (5V), qui est disponible sur les broches numériques 0 (RX) et 1 (TX). Un FTDI FT232RL sur la carte canalise cette communication série via USB et les pilotes FTDI (inclus avec le logiciel Arduino) fournissent un port com virtuel aux logiciels de l’ordinateur. Le logiciel Arduino comprend un moniteur série qui permet d’envoyer des données textuelles simples vers et depuis la carte Arduino. Les voyants RX et TX de la carte clignotent lorsque des données sont transmises via la puce FTDI et la connexion USB à l’ordinateur (mais pas pour la communication série sur les broches 0 et 1).

< p> Une bibliothèque SoftwareSerial permet une communication série sur n’importe quelle broche numérique du Nano.

Les ATmega168 et ATmega328 prennent également en charge les communications I2C (TWI) et SPI. Le logiciel Arduino comprend une bibliothèque Wire pour simplifier l’utilisation du bus I2C; voir la documentation pour plus de détails. Pour utiliser la communication SPI, veuillez consulter la fiche technique ATmega168 ou ATmega328.

Programmation

L’Arduino Nano peut être programmé avec le logiciel Arduino (téléchargement). Sélectionnez « Arduino Diecimila, Duemilanove ou Nano w / ATmega168 » ou « Arduino Duemilanove or Nano w / ATmega328 » dans le menu Outils> Carte (selon le microcontrôleur de votre carte). Pour plus de détails, consultez la référence et les didacticiels.

L’ATmega168 ou ATmega328 sur l’Arduino Nano est livré pré-gravé avec un chargeur de démarrage qui vous permet de télécharger du nouveau code sans utiliser de programmeur matériel externe. Il communique en utilisant le protocole STK500 d’origine (référence, fichiers d’en-tête C).

Vous pouvez également contourner le chargeur de démarrage et programmer le microcontrôleur via l’en-tête ICSP (In-Circuit Serial Programming) ; voir ces instructions pour plus de détails.

Réinitialisation automatique (logicielle)

Plutôt nécessitant une pression physique du bouton de réinitialisation avant un téléchargement, l’Arduino Nano est conçu de manière à pouvoir être réinitialisé par un logiciel exécuté sur un ordinateur connecté. L’une des lignes de contrôle de flux matériel (DTR) du FT232RL est connectée à la ligne de réinitialisation de l’ATmega168 ou ATmega328 via un condensateur de 100 nanofarad. Lorsque cette ligne est affirmée (prise basse), la ligne de réinitialisation chute suffisamment longtemps pour réinitialiser la puce. Le logiciel Arduino utilise cette capacité pour vous permettre de télécharger du code en appuyant simplement sur le bouton de téléchargement dans l’environnement Arduino. Cela signifie que le chargeur de démarrage peut avoir un délai d’attente plus court, car l’abaissement du DTR peut être bien coordonné avec le début du téléchargement.

Cette configuration a d’autres implications. Lorsque le Nano est connecté à un ordinateur exécutant Mac OS X ou Linux, il se réinitialise chaque fois qu’une connexion lui est établie à partir d’un logiciel (via USB). Pendant environ une demi-seconde, le chargeur de démarrage s’exécute sur le Nano. Bien qu’il soit programmé pour ignorer les données mal formées (c’est-à-dire autre chose qu’un téléchargement de nouveau code), il interceptera les premiers octets de données envoyés à la carte après l’ouverture d’une connexion. Si une esquisse exécutée sur la carte reçoit une configuration unique ou d’autres données lors de son premier démarrage, assurez-vous que le logiciel avec lequel elle communique attend une seconde après l’ouverture de la connexion et avant d’envoyer ces données.

Arduino Nano est une base open source, ultra -petite plate-forme d’E / S simple, par rapport à la version précédente d’Arduino Diecimila USB, Arduino Nano en taille représentait un grand avantage, Arduino qui peut être utilisé pour développer un besoin de fonctionner de manière indépendante, et des fournitures électroniques; des effets interactifs peuvent également être utilisés pour développer une connexion à l’ordinateur, une collaboration interactive fonctionne avec les logiciels Flash, Processing, Max / Msp, PD, VVVV.

Paramètres de la technologie Arduino Nano:
1.14 entrée numérique / port de sortie TX, RX, D2 ~~ D13
2,8 ports d’entrée analogique A0 ~ A7
de 3,1 paires port d’émetteur-récepteur série de niveau TTL RX / TX
4,6 port PWM, D3, D5, D6 , D9, D10, D11
5. Microcontrôleur Atmel Atmega328P-AU
6 Téléchargement et alimentation USB
7. Prise en charge de l’alimentation externe 5V ~ 12V DC
8. Pour prendre en charge 9V alimenté par batterie
9 prendre en charge le téléchargement du FAI
10 trois alimentations: USB, VIN,entrée 5 V externe

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

There are no reviews yet.

Be the first to review “CARTE NANO REV3 ARDUINO COMPATIBLE ATMEGA328P-AU”

CH340 Driver

Download

ATMEGA328P Datasheet

Download